XenoFragmenter: Become the Other

Thanks to Fragmenter’s engine, developed by Balazs Keszegh’s Long Title Productions,  a new tool has been created that enables its user to fragment their own identity: the XenoFragmenter, which is a collective self-portrait animating tool.

The Identity Fragmenter (also known as XenoFragmenter) is a program which enables the user to produce a representation of their evolutionary past. Most people carry Neanderthal DNA, which is an adaptive gene pool. XenoFragmenter lets you see yourself and invites you to set your face in front of a webcam in order to Neanderthalize you. The Sapiens mode enables fine adjustments of the face in front of the camera, and displays the faded version of the animation produced collectively in the installation.

Once you press the Neanderthalize button, you can capture the desired expression on your face: the one you want to work on. When the picture is taken, you can copy the XenoFeatures of your face and add  details, elements or accessories. If you wish to restart the drawing, you can erase your drawing; if you wish to confirm and add the drawing to the series of self-portraits made by others, confirm.

XenoFragmenter shows you three images of yourself: the one you are used to, the Neandethalized version, and your visual interpretation of that version. By fragmenting your identity between normative representation, uncanny reflection and personal interpretation, the user gets time to think about their evolutionary roots and the misinterpretation of humanity which produces the phenomenon of discrimination which can present itself, among other things, as racism or homophobia.

The test session has been held in Juranyi, Budapest (Hungary), under the vigilance of Zsuzsana Kreif and Balazs Turai.

 

Zsuzsana Kreif and Borbála Zétényi join TeamXenoxenism

Miracle’s next project is the Bible of Xenoxenism. For this project, some new methods of collaboration were ignited, taking contemporary art into the midsts of animation cinema production. In collaboration with Diego Verastegui and Petra Marjai, Zsuzsana Kreif and Borbála Zétényi are designing the characters and animating the protagonists of this short movie, conceived in order to be displayed as an interactive installation.

Here is a work by Borbála Zétényi, a Simpsons reinterpretation of Hieronymus Bosch’s The Garden of Earthly Delights.

The Garden of Earthly Delights from Borcsa Zetenyi on Vimeo.

Here is the teaser toLimbo Limbo Travel, a short movie directed by Zsuzsana Kreif and Borbála Zétényi.

Limbo-Limbo Travel trailer from Zsuzsanna Kreif on Vimeo.

Plugin Circus: Mucosa

VRX + Plugin Circus seront présents au Festival Miracle pour présenter leur installation post-scientifique: La Muqueuse-Images!

Plugin Circus est un atelier de recherche architectural et musical travaillant à l’échelle 1.

Dans une double démarche d’économie et de rapidité constructive, il s’intéresse aux structures légères, mobiles et dynamiques : à la lisière du théâtre et de la navigation.

PIC fabrique des machines à sculpter les espaces sans perdre de vue la légèreté de la musique.

Il est parfaitement à l’aise dans des espaces en devenir, des zones de pliure, d’échange où il peut installer une « perméarchitecture » fertilisatrice d’espace, dans un triple mouvement : esthétique, fonctionnel, et structurel.

PIC ne perd jamais de vue les corps : premier véhicule architectural.

PIC s’actualise deux fois : sur les lieux concrets, en amont de la programmation architecturale et des grosses machines tertiaires avec des outils d’expérimentations spatiales à travers différents scénarios, et, proche du cinématographe, il propose une diffusion maîtrisée de ses actions sur d’autres espaces que l’on nomme virtuels, qu’il alimente en image-mouvement.

PIC ressemblerait peut-être à une troupe de cinéma des lieux communs. On peut y trouver des constructeurs, des poètes, des architectes, quelques saltimbanques, des musiciens, ingénieurs, réalisateurs et anthropologues.

PIC ne cherche pas à prendre racine : c’est un tailleur d’espace qui déroule temporairement une ligne spatiale et instrumentale sur mesure.

http://plugincircus.net/

Plugin Circus Dr Mucosa

Charalambos Margaritis

Charalambos Margaritis sera présent en papier et en pensée au Festival Miracle, il présentera le premier numéro du projet The Black Iron Prison Anthology: Amidst the parade of prisoners!

« L’Empire n’a jamais pris fin » (…). Cette phrase s’est apparue encore et encore dans son exégèse ; elle  était devenue une phrase récurrente. Initialement, la phrase s’est apparue en lui dans un rêve. Dans ce  rêve, il était encore enfant, en train de chercher dans des livres poussiéreux dans des librairies de  science-fiction d’occasion. Dans le rêve il avait regardé dans des innombrables numéros de magazines  en lambeaux, des piles sur des piles, pour un hors-série appelé « L’Empire n’a jamais pris fin ». S’il  pouvait le retrouver et le lire, il saurait tout ; ceci était le fardeau du rêve.  Avant cela, pendant son expérience de la superposition de deux mondes, il avait vu non seulement la  Californie des Etats Unis de l’année 1974 mais aussi la Rome antique, et il avait discerné dans la  superposition une Gestalt partagée par les deux continuums spatio-temporels, leur élément commun :  une prison de fer noir. C’était à cela en quoi le rêve se référait en tant qu’ « Empire ». Il le savait car,  ayant vu la Prison en Fer Noir, il l’avait reconnue. Tous vivaient en elle sans s’en rendre compte. La  Prison en Fer Noir était leur monde.  C’est comme de cette façon que Philip K. Dick présente le concept de la Prison en Fer Noir dans son livre  VALIS, le premier de la trilogie de l’Invasion Divine. La Prison serait la réalité du monde, imperceptible à  la plupart de gens, parallèle au monde dont ils font l’expérience quotidienne, son vrai visage caché par  des réalités fausses, sa vérité oubliée.  La série de bandes-dessinées The Black Iron Prison Anthology emploie l’idée de la prison dans des  courtes histoires avec de personnages qui la subissent. C’est une façon de mettre l’idée à l’épreuve :  faire se dérouler des narrations dans son espace. Des images familières présentées dans le contexte de  la dystopie dickienne ne sont pas, en fait, loin de la réalité perçue. Le concept de Dick est un prisme à  travers lequel on risque de comprendre mieux les implications existentielles du monde dans lequel on  évolue.

http://margaritis.tumblr.com/

http://www.kimonosartcenter.com/

Pablo Cavero

Pablo Cavero sera présent au Festival Miracle pour présenter Musique Machine une installation générative écrite en Processing!

Né en 1986 à Oloron-Sainte-Marie, France. Vit et travaille à Paris.
Travaille à DOC !
www.doc.work

Lab Color Pickers 2014. Impressions pigmentaires contrecollées. 100 x 100 cm.
Lab Color Pickers 2014. Impressions pigmentaires contrecollées. 100 x 100 cm.

//Musique Machine, Pablo Cavero, 2017
import processing.sound.*;
SinOsc sinOsc;
Env env;
float attackTime = 0.001;
float sustainTime = 0.004;
float sustainLevel = 0.3;
float releaseTime;
int runTime;
int periodTime;
boolean doNewPeriod = true;
int addedTimes = 0 ;
int rdmFreq;
int rdmR, rdmG, rdmB;
void setup() {
size(displayWidth,displayHeight);
sinOsc = new SinOsc(this);
env  = new Env(this);
noCursor();
}
void draw() {
runTime= millis();
if (doNewPeriod) {
periodTime=floor(random(800,2000));
addedTimes += periodTime;
println(“new !”);
doNewPeriod = false;
rdmR = floor(random(255));
rdmG = floor(random(255));
rdmB = floor(random(255));
background(rdmR,rdmG,rdmB);
rdmFreq=floor(random(110,880));
releaseTime = random(periodTime/float(1000));
releaseTime= (int(releaseTime)<0.8) ? 0.8 : releaseTime ; sinOsc.play(); sinOsc.freq(rdmFreq); env.play(sinOsc, attackTime, sustainTime, sustainLevel, releaseTime); } if (runTime > addedTimes){
doNewPeriod = true;
}
}

Charlotte El Moussaed

Charlotte El Moussaed sera présente au Festival Miracle pour présenter deux photographies en une affiche A2!

Charlotte EL Moussaed. Née en 1987, vit et travaille à Paris. Diplômée des Beaux Arts de Paris, elle utilise dans sa pratique la photographie, la vidéo et l’édition de livres d’artistes. http://www.charlotteelmoussaed.com

http://www.huffingtonpost.fr/bloggers/charlotte-el-moussaed/

https://www.progressgallery.com/artistes/charlotte-el-moussaed

http://www.associationart8.fr/charlotte-el-moussaed

charlotte_el_moussaedmiracle1 charlotte_el_moussaedmiracle1

Carine Klonowski + sun7 éditions

“I believe in the FOFF and the FOFF is with me”. Carine Klonowski sera présente au Festival Miracle avec une installation-poster-augmenté et présentera le collectif sun7!

sun7 est un collectif d’artistes-éditeurs, fondé en 2016 par Marie Glasser, Mattéo Tang et

Carine Klonowski. Les éditions et publications de sun7 s’axent majoritairement sur l’image –

sa production, son altération, réappropriation, diffusion et circulation. Par extension, ces

questions et expérimentations s’appliquent aux objets produits.

L’idée de livre, d’objet et de multiple étant assez élastiques :

le papier brûle à l’impression

l’encre décolore au soleil

les pages sont des autocollants – l’objet disparaît pour être collé sur un autre objet

la publication est un fond d’écran pour bureau – libre de droit

l’objet n’est pas multiple mais son contenu l’est

Puis les publications se prolongent, sont prétextes à la déclinaison. Elles intègrent ou

deviennent des installations, des sculptures, des vidéos… Leur statut et mouvant, en

évolution, oscillant entre objet utilitaire, élément de scénographie ou encore matériau pour

une nouvelle publication.

sun7 aborde la diffusion d’images et l’édition au sens large, comme médiums plastiques et

expérimentaux, à interroger par leur manipulation.

http://sun7.top/

carineklonowski.net/

Carine Clonowski