XenoFragmenter: Devenez Autre

Grâce au moteur graphique de Fragmenter, programme développé par Long Title Productions, Balazs Keszegh a créé un nouvel outil qui permet à l’utilisateur de fragmenter leur propre identité: le XenoFragmenter, qui est un outil collectif d’animation d’autoportraits. Ce programme a été conçu pour la Bible du Xénoxénisme, une installation qui comprend un court métrage d’animation, une pièce sonore interactive et XenoFragmenter.

Le Fragmenteur d’identité, aussi connu sous le nom de XenoFragmenter, est un programme qui permet à l’utilisateur de produire une représentation de leur passé évolutif. La plupart des individus portent en eux de l’ADN Néandertal, qui est un ensemble de gêne globalement adaptatifs. Le XenoFragmenter vous permet de vous voir vous même, et vous invite à installer votre visage en face d’une webcam afin de vous Néanderthaliser. Le mode Sapiens vous permet de régler la distance de votre visage à la caméra. Il montre une moyenne de ce qui a été dessiné jusqu’alors.

Une fois que vous appuyez sur le bouton de Neanderthalisation, vous pouvez capturer l’expression faciale de votre choix afin de la travailler. Une fois la photo prise, vous pouvez recopier votre Xéno-Visage à l’aide d’un écran tactile. Pour reprendre le dessin, vous pouvez l’effacer. Si vous êtes prêts, confirmez le dessin et ajouteez le à la suite d’autoportraits réalisés par d’autres.

Le XenoFragmenter vous montre trois images de vous-même: celle à laquelle vous êtes habitué; la version Néandertal; et votre interprétation visuelle de cette dernière. En fragmentant votre identité (représentation normative, réflection étrange et interprétation personnelle), l’utilisateur a le temps qu’il lui faut pour réfléchir à ses racines évolutives et à l’incompréhension humaine qui produit le phénomène de discrimination qui peut se présenter, entre autres, sous la forme du racisme ou de l’homophobie.

La session de tests publiques a été tenue à Juranyi, Budapest (Hongrie), sous la vigilance de Zsuzsana Kreif et Balazs Turai.