Narwhals, Monodon monoceros (Linnaeus, 1758), are a gregarious species commonly found in groups or “pods” of sometimes up to 20 individuals, but most often in groups of 3-8, which are often segregated by sex. During the migratory season, smaller groups combine with other groups to form large herds. Narwhals measure 3.6-6.2 m in body length (average 4.7 m in males, 4 m in females) pectoral fins measure 30-40 cm tip to tip, and width of the tail flukes is 1-1.2

//soundcloud.com/narwhal-recordings/mho-induktanz

 

  1. APPROACH

 

  • Pack ice field work

We will design and build acoustic recording stations which will be set up at leads in pack ice within
high-density offshore narwhal wintering grounds. These stations will record depth-specific high
frequency calls, echolocation clicks, and buzzes on the descent, bottom portion, and ascent portion of
narwhal foraging dives. We will take two approaches to collecting acoustic data from narwhals. First,
we will deploy a 15Hz-480kHz hydrophone with pre-amplifier and recording using a National
Instruments sound card with a sample rate of 500 kHz. Recent studies using wide-band acoustic
sampling in the Northeast Atlantic have documented killer whales (Orcinus orca), the largest
delphinid, produce whistles with the highest fundamental frequencies ever reported (Samarra et al. In
Press). These ultrasonic whistles may also occur in medium sized odontocetes (i.e. narwhals) but has
never been studied. The use of this first approach will ensure that the sampling scheme used to collect �
baseline data on narwhal acoustics in the pack ice is not inherently constrained by a priori sampling
decisions (where insufficient sampling frequency results in portions of whistles being missed). Second,
we will deploy a vertical array of four calibrated lower-frequency hydrophones at a series of depths
(300-900 m) that cover the range of narwhal foraging dives. This will allow us to collect depth-specific
information on the production and frequency of regular echolocation clicks and lower level clicks
(buzzes).

 

Balazs Turai participe à un groupe de recherches cinéphiles.
Basé à Budapest, cette association se propose de produire des posters de films, toutes catégories confondues, pour témoigner de leur intérêt et proposer leur vision du capital symbolique propre à chacun de ces longs métrages. Voici quelques unes de propositions de Balazs Turai.

 

POL & Benjamin Efrati se sont rencontrés par internet.

Dans le cadre de la programmation du Cabinet, bar de curiosités et lieu de culture alternative à Genève, POL invite Benjamin et Alexandre Efrati pour une performance suivie d’un concert (voir ci-dessous).
S’ensuit une pratique musicale spontanée, sans complexe conceptuel et fruit d’une facination critique partagée pour le revival des technologies analogiques des synthétiseurs dans l’industrie musicale, ils créent des soundscapes rythmiques sous le nom de “Robota Ichimu”. Avec en perspective le Japon de Kurosawa à Akira, ces “rêves de robots” sont mis en ligne à la fois sur le site www.narwhalrecordings.com et sur le mixcloud de POL.

//soundcloud.com/narwhal-recordings/robota-ichimu-4

//www.mixcloud.com/sunisit/

 

ps: voici la performance d’Alexandre et Benjamin Efrati, au Cabinet le 12/02/2012.

Dessinatrice prolifique, promotrice de l’idée selon laquelle  il est absolument crucial que l’imaginaire envahisse le réel de manière radicale, Louise Lefort tend à immerger son spectateur dans une représentation du monde à la fois généreuse et caustique.

Louise Lefort présente son travail dans plusieurs contextes en 2013-2014, notamment:

A la galerie G, à la Garde

Aux rencontres du 9e Art, à Aix-en Provence

Lors de l’émission de la Radio Active Iconophage, du 4 avril 2014:

//soundcloud.com/iconophage-lemission/iconophage-emission-du-4-avril

IMG_1928 IMG_1151 IMG_1015 _DSC0039

Miracle 2011

Ce projet, improvisé de toutes pièces, ressemble à l’état d’esprit d’un enfant hyperactif au sortir d’une colonie de vacances en suisse, métaphore rêvée d’une allégorie de la coercition.

Il s’agit d’un film d’horreur pour enfants, sans sexe et sans violence, mais avec un poulpe qui est Dieu (d’autres diront qu’il s’agit en fait de Gugus Claclé déguisé en poulpe).
Le complexe christique intrinsèque à l’industrie aéronautique y voit une expression digne de son infinie étendue; on peut aussi y déceler une critique subtile de l’industrie touristique, bien qu’il n’y ait apparemment aucune logique à l’inclusion de celle-ci dans ce projet. Beaucoup de scènes ont malheureusment été coupées dans un but démagogue et prosélyte; peut-être seront-elles mises en lignes en tant que séquences indépendantes dans les mois à venir.

Au Japon, Benjamin Efrati a été actif en tant que musicien sur la scène alternative noise, comme performer dans plusieurs lieux plus ou moins institutionnels (Tokyo Geidai, Institut Francais du Japon, etc..). 

Mais c’est sous forme vidéo que sa démarche de performance s’est le mieux concrétisée; tout d’abord avec “Fumeur Actif” (2013), puis avec  “Chercheur Aveugle” (2014) qui sera mis en ligne incessamment.

Gugus is a crocodile who tells the history of humanity from the angle of a new definition of “cruelty”. A new cosmogony is thus born from the idea of a world invented by a crocodile god.

Gugus Claclé, a crocodile of cruelty, has been written collectively and directed by Benjamin Efrati. The film thus involves Miracle members in different ways, into a spontaneous creative process. It belongs to the genre of spontaneous or improvised animation cinema.

efrati_miracle_gugus_visuel#3efrati_miracle_gugus_visuel#1

With Balazs Turai, Wassim Halal, Mario Amehou, Louise Lefort, Petra Marjai, Yamuna Valenta Laurent Clouet, Nicolas Chevalier, Cyril Harrisson, Audrey Gleizes, Alexandre Efrati, Marion Camy-Palou, Louise Siffert, Poussy Draama.